Qu'est-ce qu'un Flush et comment devriez-vous jouer des Flush ?

Qu’est-ce qu’un Flush et comment devriez-vous jouer des Flush ?

Qu’est-ce qu’un Flush et comment devriez-vous jouer des Flush ?

Avatar de Marie Martin
Qu'est-ce qu'un Flush et comment devriez-vous jouer des Flush ?

Faire une couleur peut souvent permettre de remporter le pot dans une partie de poker. L’une des mains les plus fortes que vous puissiez faire, la couleur se classe cinquième dans le classement des mains de poker, derrière la quinte flush royale, la quinte flush, le carré et le full.

Une couleur se compose de cinq cartes quelconques de la même couleur. Voici un exemple de ce à quoi ressemble un flush :

Classement des mains de poker : Flush

D’autres exemples de couleurs pourraient être des mains comme A♠ T♠ 7♠ 6♠ 2♠ ou J8543. Notez que la couleur standard fait référence à cinq cartes de la même couleur mais pas dans un ordre séquentiel. Les bouffées séquentielles entrent dans la catégorie quinte flush ou quinte flush royale, et ces deux mains surpassent la quinte flush standard.

Lorsque deux joueurs ou plus parviennent à l’abattage avec une couleur, la couleur avec la carte la plus élevée l’emporte. Par exemple, une couleur de hauteur reine bat toujours une couleur de hauteur dix. Si plusieurs joueurs ont des couleurs avec la même carte haute, la carte suivante la plus haute de la main détermine le gagnant.

Comment se classe un Flush ?

Il est important de se rappeler qu’une couleur bat une quinte, ainsi que toutes les autres mains inférieures dans le classement standard des mains de poker.

À partir d’un jeu de 52 cartes, vous disposez de 1 277 façons de tirer une couleur distincte (hors bouffées royales et quinte flush). Multiplié par les quatre couleurs, il existe 5 108 façons au total d’obtenir une couleur si vous tirez au hasard cinq cartes du jeu. La probabilité d’obtenir une couleur de cette manière est de 0,1965 %, soit une cote de 508,8 contre 1.

Le Texas Hold’em exige que les joueurs réalisent la meilleure main de cinq cartes sur sept cartes au total. Vous avez 3,03 % de chances d’obtenir une couleur au Texas Hold’em (32,1 contre 1).

Comment jouer comme un pro lorsque vous flopez une couleur

Au niveau du flop, il n’y a pas beaucoup de sensations plus excitantes au poker que de flopper une couleur.

Imaginez-le un instant. Vous relancez avec une main comme A 5 et le flop arrive…

Est-ce que ça ne fait pas du bien ?

Mais des flops monotones comme celui-ci présentent un défi intéressant…

Si tu toujours misez, relancez et sur-relancez avec vos couleurs floppées, votre range sera trop faible et non protégée lorsque vous checkerez.Pour cette raison, il est important de parfois jouez lentement lorsque vous floppez une couleur.

Dans cet article, vous trouverez 4 conseils pour différentes situations qui vous aideront à comprendre quand ralentir avec une couleur au flop.

Lise aussi :  Recouvrement des dettes de poker – Avocat en recouvrement de dettes de Florida Poker

Commençons par la situation la plus évidente.

1. Checkez toujours en tant que calleur préflop lorsque vous n’êtes pas en position.

Lorsque vous floppez la couleur alors que le calleur préflop n’est pas en position, vous devez toujours checker face au relanceur préflop. Cette situation se produit le plus souvent lorsque vous suivez au big blind avec une main assortie ou lorsque vous suivez un 3-bet contre un joueur en position tardive.

Même lorsque vous floppez une couleur vulnérable avec une main comme 5 6sur J 7 2il est presque toujours préférable de vérifier que de sortir.Si vous menez (c’est-à-dire donk-bet) avec tout ou partie de vos couleurs, vous affaiblissez considérablement votre range de contrôle, vous exposant ainsi à l’exploitation par des adversaires avisés.

Si vous montrez une couleur après avoir mené, un adversaire avisé peut conclure que vous menez fréquemment avec des couleurs floppées.Armé de ces informations, l’adversaire avisé peut vous exploiter avec une stratégie de pari agressive lorsque vous checkez. Vous pourriez même être « accidentellement » exploité si votre adversaire mise de manière agressive lorsqu’il est checké par défaut.

Il est préférable de conserver l’intégralité de votre range pour checker le flop et de continuer à partir de là.

Checker sur le relanceur préflop est pratiquement un mouvement procédural au poker de nos jours, donc cette première situation était probablement une révision pour la plupart des lecteurs. Cependant, le thème de protéger votre gamme est important de comprendre pour les trois situations restantes.

Note:Apprenez étape par étape comment devenir le meilleur joueur de la table lorsque vous rejoignez la formation Upswing Lab. Les pros d’élite ont ajouté du nouveau contenu toutes les semaines au cours des quatre dernières années, et vous obtenez tout lorsque vous adhérez. Apprenez-en davantage maintenant !

2. Check-call parfois contre c-bet lorsque vous êtes hors de position.

Supposons que vous suiviez une relance préflop depuis le big blind avec une main de pique assortie et que le flop donne tout à pique. Vous checkez le relanceur préflop et il c-bet.

Vous devriez souvent check-raiser pour de la valeur dans cette situation, mais pas toujours !

Si vous check-raise trop souvent avec vos couleurs, votre adversaire peut vous exploiter en c-bet beaucoup plus fréquemment. Considérez comment votre adversaire pourrait facilement vous exploiter, que vous relanciez ou suiviez, si vous deviez le faire. toujours check-raise avec des couleurs floppées :

  • Si vous relancez, votre adversaire peut supposer que vous avez souvent une couleur et vous coucher avec tout sauf ses mains les plus fortes.
  • Si vous suivez, votre adversaire peut exploiter votre range affaiblie et déficiente en miseant fréquemment gros au tournant et à la rivière (avec des mises de valeur minces et des bluffs).
Lise aussi :  Comment gagner des paris sportifs

Avec quels types de flush devriez-vous envisager de check-call ? Si nous regardons les simulations de PioSolver, les fréquences sont très mélangées, presque tous les types de flush étant joués lentement à une certaine fréquence.

Il est difficile de repérer des tendances lorsque l’on examine des gammes très hétérogènes, mais Je pense que vous souhaiterez généralement check-call avec les petites couleurs car elles débloquent les mains bluffantes les plus évidentes avec lesquelles l’adversaire misera au tournant.

Par exemple, si vous avez une couleur faible sur J♠ 8♠ 5♠, vous ne bloquez pas les mains A♠X/K♠X/Q♠X de la range de votre adversaire. C’est avec ces mains qu’il est le plus susceptible de bluffer de manière agressive au tournant et à la rivière, et vous attendrez de l’éliminer avec votre couleur.

3. Revenez parfois en tant que relanceur préflop lorsque vous êtes en position.

De manière générale, vous devriez renoncer à un c-bet avec certaines de vos couleurs floppées lorsque vous êtes en position afin de protéger votre range de contrôle.

Si vous ne parvenez pas à vérifier certaines de vos couleurs floppées et que vous jouez régulièrement contre de bons joueurs, vous vous exposez à nouveau à l’exploitation. Lorsque vous checkez, vos adversaires peuvent exploiter de manière rentable l’intégralité de leur tapis à la rivière avec des mains de valeur plus marginale et également avec plus de bluffs. Cela réduit la valeur attendue de votre stratégie.

Alors, quelles chasses d’eau devriez-vous vérifier dans cette situation ?

Je pense que vérifier avec les plus bas est un bon point de départ pour la même raison, situation n°2 : les faibles bouffées de couleur ne bloquent pas la portée de sondage de l’adversaire.

Par exemple, lorsque vous détenez J♠ 6♠ sur T♠ 9♠ 5♠ et que vous checkez, votre adversaire commencera à bluffer au tournant avec ses A♠X, K♠X et des mains similaires. Il continuera également à miser très souvent sur la river. Lorsque vous détenez une couleur élevée, comme A♠ K♠, vous empêchez votre adversaire d’avoir ces mains de bluff de premier ordre.

Note: Si votre adversaire est une station de call passive, vous gagnerez probablement plus d’argent en misant simplement avec toutes vos couleurs au flop. Cela vous permettra d’extraire plus de valeur et vous n’aurez pas à craindre d’être exploité par ce type d’adversaires.

Lise aussi :  Qui est Mike McDonald? | La légende de « Timex »

4. Check-call parfois en tant que relanceur préflop lorsque vous n’êtes pas en position

Vous commencez probablement à voir le modèle ici…

Vous devriez parfois jouer passivement lorsque vous floppez une couleur, et cela est également vrai lorsque vous êtes hors de position en tant que relanceur préflop.

Supposons que vous relanciez depuis une position précoce, que le joueur au bouton suive et que vous floppiez une couleur. Si vous pariez toujours dans des situations comme celle-ci, votre range de contrôle ne sera pratiquement pas protégé.

Un adversaire fort et observateur peut capitaliser sur votre faible range en augmentant la fréquence à laquelle il poignarde le pot lorsqu’il check pour. Elle peut également fréquemment utiliser de grosses mises au tournant et à la rivière pour mettre votre faible range dans une situation difficile. Ceci, une fois de plus, réduit la valeur attendue de votre stratégie.

Alors, quels types de bouffées voudriez-vous check-call dans cette situation ?

Je pense que vous avez peut-être eu l’idée si vous y avez prêté suffisamment d’attention jusqu’à présent : les petites bouffées de chaleur ! La raison est la même que précédemment : vous voulez laisser votre adversaire commencer à bluffer avec les tirages couleur élevés dans sa range.

Facile à retenir, non ?

Dernières pensées

Même si j’ai souvent insisté sur le fait de checker, ne vous y trompez pas : vous devriez généralement privilégier le jeu rapide avec vos couleurs floppées.Mais je joue lentement parfois ira un long chemin et vous rendra beaucoup plus difficile à affronter.

Jouer lentement quelques bouffées de couleur ajoutera une nouvelle couche de complexité à votre jeu. Lorsque vous faites face à des joueurs exploiteurs qui pourraient supposer que vous jouez rapidement toutes les couleurs sur des flops monotones, ils seront confrontés à un réveil brutal. S’ils tentent de capitaliser sur les faiblesses perçues avec des paris agressifs, ils finiront par s’exploiter et perdront davantage contre vous.

C’est tout pour le moment! J’espère que vous avez apprécié ces conseils. Si vous avez des questions ou des commentaires, n’hésitez pas à me le faire savoir dans la section commentaires ci-dessous !

Vous souhaitez améliorer votre stratégie avec la meilleure main du jeu ? Lire 5 erreurs à éviter lorsque vous jouez aux Pocket Aces.

À la prochaine fois, bonne chance, les broyeurs !

Note: Prêt à rejoindre plus de 6 000 joueurs qui améliorent actuellement leurs compétences en No Limit Hold’em ? Écrasez vos concurrents avec les stratégies expertes vous apprendrez dans le cadre de la formation Upswing Lab. Apprenez-en davantage maintenant !


Category:

Avatar de Marie Martin

Marie Martin est une blogueuse parisienne passionnée par le monde du poker, mêlant stratégie et psychologie du jeu dans ses écrits. Diplômée en économie, elle applique ses connaissances analytiques pour explorer les nuances du poker et partager des conseils avisés avec ses lecteurs.

RECENT POST


RECENT COMMENT